Love Basket

Venez parler de tout ce qui touche ces deux mangas géniaux que sont Fruits Basket et Love Hina !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Fic] Hen'kei

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lizou
Admi Sado-Maso & Perverse
avatar

Nombre de messages : 443
Age : 27
Localisation : Ca dépend, avec Dracos... ou Vaseline :]
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: [Fic] Hen'kei   Mer 14 Déc - 17:34

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ! ^_____^
Me revoilà ! En fait, j'avais très envie d'écrire, alors je me suis dit : "Pourquoi ne pas commencer une fic ?"
Quelle bonne idée, n'est ce pas ? xD Wi wi, je vois que tout le monde est content ! lol
Mais je me suis dit aussi : " J'ai pas envie d'écrire une fic >_< Je sais pas où elle va se passer dans le mangaaaa !! TT__TT"
donc je me suis fortement inspirée de Bulle-sempaï (d'un autre fofo^^), en ne faisant intervenir aucuns personnages de FB (pour le moment^^ Si je réussit bien cette fic, j'ai une bonne idée de suite *O*), en utilisant seulement la légende ^^;
Donc voilà, j'espère qua ça vous plaira^^
J'ai fait un "mini prologue" écrit en un seul jet, donc bon xD Il est pas terrible ^^'
Mais je me rattraperais avec le chapitre 1 ^O^

ps : vous vous demandez où a disparu "Autre Malédiction" ? Supprimée <3 Je la referais mieux car... Je vous laisse découvrir Hen'kei ^^




Hen’kei



Prologue :

Selon la légende, ils étaient 13.
13 animaux, mais 12 invités.
Le Chat était en colère, et il fut puni.
Mais les autres reçurent également une punition.
Ils ne voulaient pas du Chat, ils auraient quelque chose qu’ils désiraient encore moins en retour.
Rien ni personne ne les délivreraient.
Ils s’en sortiront seuls, ou pas.
Mais ils ont besoin d’un chef.
Qui pourra les diriger ?
Qui saura se faire entendre parmi ces caractères féroces ?
Des groupes se formèrent.
Ensemble, ils décidèrent de vaincre leur malédiction.
Il est dit que l’un d’eux trouvera le courage et la volonté pour sauver les autres,
Qu’il décidera lui-même des groupes,
Qu’il les laissera chercher.
Il sera derrière eux et devant eux.
Un Chef.
Tous voulurent être celui-ci.
Ils se disputèrent, se chamaillèrent, mais un seul vaincra.
Il le sait au fond de lui.
Lorsque ce chef se réveillera en lui, il les mènera tous au bout du chemin.
Ils ne seront plus maudits.
Pour cela, ils doivent lui faire confiance, et surtout se faire confiance entre eux.
Y parviendront-ils ?
[...]



PARTIE I : KAI (LE RASSEMBLEMENT)






Chapitre 1 : Soupirs

C’était la fin de l’hiver, les bourgeons allaient éclorent bientôt.
Le temps commençait à peine à devenir clément en ce début d’année.

Il faisait encore froid.

Elle avançait.

Doucement.

Ses pas étaient légers, et ses cheveux ondulés se balançaient au rythme de sa marche.
La jeune fille enleva doucement la mèche brune qui lui collait à la joue.
Elle remonta un peu le col de son long manteau noir, et soupira. Un léger nuage blanc se dessina autour de sa bouche. Il s’envola là haut, dans le ciel.

Elle s’arrêta.

Elle était arrivée.

La jeune fille était devant un vieil appartement à l’aspect assez délabré. Elle poussa la porte qui grinça un peu. D’un pas lent, elle monta les escaliers jusqu’au 3ème étage. Arrivée devant l’appartement n°12, elle sortit ses clefs et ouvrit la porte.
Elle entra dans le salon et la referma. Elle fit glisser son manteau de ses épaules, et le déposa sur le canapé. Machinalement, elle appuya sur le bouton du répondeur. Elle ne s’était absentée qu’un quart d’heure, mais elle ressentait le besoin de vérifier.

« Vous n’avez aucun message. »

Elle soupira. Elle se tourna vers la fenêtre, et se dirigea là-bas. Elle ouvrit les rideaux, et l’ouvrit. En se penchant, elle sentit l’odeur de l’automne. L’odeur des arbres qui perdent leurs feuilles.
Encore un soupir.

Vainement, elle essaya de rester en place. Mais abandonnant, elle se leva et prit ses clefs.

Hésitant encore un bref instant, elle se rassit. Un instant de trop. Elle se leva, résolue, et prit le téléphone. Le temps d’attente fut bref.

- « Moshi moshi ? Aiazawa Miyabi desu ! répondit la voix de l’autre côté du combiné.
- Mi-chan ? Selena desu. Je crois que c’est le bon moment… fit la jeune fille.
- Nani Selena ? Tu penses que c’est bon ? On va y arriver ? Ils sont là ? Comment allons nous procéder ? lui demanda son interlocutrice, assez surexcitée.
- Mais j’en sais rien moi ! On verra quand tu seras sur place, et qu’on les aura réunis ! s’exclama la brune, excédée par tant de questions.
- Uh… O.K ! fit Miyabi.
- Bon, je vais prévenir Shiro, nous irons dans son Lycée. Je crois qu’il s’y passe des choses intéressantes…
- Ah… D’accord ! Mais… Il ne t’a pas encore appelée depuis que tu es arrivée ? demanda innocemment la jeune fille.
- Pff… Mais non ! Il a enfin cessé ses enfantillages ! s’exclama Selena.
- Tu crois ? la questionna Miyabi, un brin de déception dans la voix.
- Mais oui ! Allez ! Prend le premier train ! » s’énerva Selena.

Elle raccrocha sans même dire au revoir à son amie.

Miyabi soupira. Elle était habituée aux colères de Selena, mais elle ne les comprenait pas…

Elle se leva de son lit et prit sa valise, déjà faite. Puis elle laissa un mot pour ses parents. Ils comprendraient. Ils comprenaient toujours ce qui était le plus important pour elle, et l’y encourageaient.

***

Tsukiyo avait un physique plutôt banal. Des cheveux châtain clair lui arrivant sous les épaules, svelte et menue, elle passait inaperçu. Ce qui l’arrangeait bien, d’ailleurs. Elle était très timide, et avait peur de déranger. Seulement, il était difficile de l’oublier.
Si vous passiez votre regard sur elle rapidement, vous ne remarquiez rien. Mais si, au contraire, vous vous décidiez à la regarder dans les yeux, vous n’oublierez plus jamais ce regard. Un regard rêveur, qui semblait vous sonder, regarder votre âme. Cette impression était accentuée par la beauté de ses yeux vairons, l’un bleu océan, et l’autre vert émeraude.

Rarement Tsukiyo permettait à quelqu’un de la regarder ainsi, droit dans les yeux, préférant rester loin de tout, loin de ce qui la ferait devenir extraordinaire.
Elle avait dix-huit ans, et rentrait en 3ème année au printemps.
Elle était sur une terrasse, emmitouflée dans son manteau. Elle était elle-même étonnée d’avoir eu l’audace de demander une table dehors, alors que tous les autres clients étaient à l’intérieur, afin de se protéger du vent frais. Mais Tsukiyo aimait particulièrement cette sensation du vent sur ses joues. Celui-ci jouait dans ces cheveux fins.

Elle ouvrit son livre, et commença à rentrer dans l’histoire.

C’était l’histoire d’une jeune fille qui voyait sa vie chamboulée par un garçon venu d’ailleurs, qui lui racontait quelle était celle qui devait les sauver, lui et son monde en perdition. La jeune fille hésita, mais trop peu selon Tsukiyo, avant de se jeter corps et âme dans l’aventure permettant de sauver tout un peuple en danger.

Tsukiyo avait beaucoup de mal avec ces histoires d’hommes et de femmes prêts à tout, même à risquer leur vie pour des gens qu’ils ne connaissaient pas, et dans un périple dont ils ne connaissaient ni l’ampleur, ni la durée, ni les dangers. Non pas qu’elle aurait eu plus peur que les autres, non. Mais elle aurait réfléchit plus longtemps avant d’accepter, en pensant à ces amis, à sa famille.

Tsukiyo soupira.

Pourquoi dans les livres tout prenait une telle ampleur ? Pourquoi était-ce si compliqué ? La vie réelle n’était-elle déjà pas si dure ? Pourquoi rajouter tant de choses dangereuses…

Heureusement, la vie n’est pas un roman… songea-t-elle.

A cet instant de réflexion, un jeune homme un peu plus jeune qu’elle lui tapota la tête.
- « Hey nee-chan ! Qu’est ce que tu fous dehors ? Tu vas attraper la crève ! » s’exclama le jeune homme.
Il avait les même cheveux que sa sœur, mais attachés en queue de cheval et un peu plus longs. Il souriait gentiment à Tsukiyo, puis s’assit en face d’elle.
- « Mizu-kun ! Tu es debout ? Mais que t’arrive-t-il ? fit-elle, malicieusement.
- Hé oui ! fit-il en s’étirant, je me suis levé, et je n’ai trouvé personne à la maison, alors, je me suis inquiété… Mais je me disais bien que tu devais être là !
- Pas la peine de t’inquiéter ! fit Tsukiyo.
- Oui oui, façon de parler, t’inquiète ! » lui lança son frère, avec un clin d’œil.

Mizu passait son temps à dormir, et ne s’inquiétait jamais de rien. Pour lui, la vie était réellement un long fleuve tranquille, et il se laissait suivre le cours de ce fleuve bien tranquillement. Un peu de courant ? Il remontait sur la berge pour se reposer, et attendait.

Physiquement, à part ses cheveux, on le reconnaissait comme le frère de Tsukiyo grâce à ses yeux vairons aussi. Il avait les mêmes à une différence près : l’œil gauche de Tsukiyo était vert, tandis que le sien était bleu. L’œil droit de Tukiyo était bleu, tandis que celui de Mizu était vert. Une différence qui leur semblait assez visible, mais étrangement, rares étaient ceux qui y faisaient attention. Tous deux étaient discrets, et avaient peu d’amis.

Mizu se leva, et tapota encore une fois la tête de sa sœur.

- « Bien, nee-chan, comme tu vas bien, je retourne me coucher ! fit il en commençant déjà à s’éloigner.
- Incorrigible petit frère ! N’oublie pas de fermer la porte à clefs avant de t’endormir ! » cria-t-elle à l’adresse de Mizu, qui avançait d’un pas traînant vers un immeuble situé en face du café où elle était assise.

Tsukiyo soupira. Elle avait déjà hâte de retourner en cours…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alf
Admi Gaffeuse & Floodeuse
avatar

Nombre de messages : 1077
Localisation : Beuh ma planete
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Ven 6 Jan - 21:43

*_____________________________*

Lizou : pour ne pas metre un double post je laisse ce message, mais gare au flood stp Alf >.< Tu es Admin quand même ! ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alfinette.skyblog.com
Lizou
Admi Sado-Maso & Perverse
avatar

Nombre de messages : 443
Age : 27
Localisation : Ca dépend, avec Dracos... ou Vaseline :]
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Sam 28 Jan - 20:15

Bon, allez, je mets le chapitre 2 ^^' :

Chapitre 2 : Sora & Kabe

Sora et Kabe n’étaient pas de grands amis, ils étaient seulement cousins. Kabe détestait tout, et n’aimait rien. Il n’aimait pas sa cousine, mais c’était l’une des rares personnes de sa famille avec laquelle il pouvait à peu près normalement parler. Les autres, il leur parlait agressivement, les insultait, et se désintéressait d’eux. Néanmoins, sa cousine l’intéressait par son naturel.
Sora n’aimait pas spécialement non plus Kabe, mais voilà, quand elle était avec lui, elle était bien. Pas comme avec ses amis du Lycée, mais presque. Elle était d’un naturel enjoué et calme. Le fait de rester avec son cousin, sans forcément parler, ni rien faire, lui suffisait parfois à se détendre.

Elle se sentait bien.

Etant donné qu’ils étaient dans la même classe, ils étaient obligés de se voir très souvent. Mais cela ne dérangeait pas vraiment Kabe, et lorsque sa cousine lui proposait de sortir un après midi entier ensemble, il ne disait jamais non. Ce n’était pas des après midis inoubliables, mais au moins, il ne s’ennuyait pas à insulter ses autres cousins.
Kabe était adossé à un muret. Il regarda sa montre. Elle était en retard. Il secoua la tête, faisant ainsi voler ses cheveux cuivrés mi-longs. De ses yeux noisette insolents, il fixa intensément la rue d’où elle devrait arriver.

**

Sora courait dans les ruelles de la ville, se sachant en retard. Brusquement, elle s’arrêta devant la terrasse d’un café.

Allez, pour me faire pardonner, je vais lui acheter quelque chose de chaud !

Elle traversa la terrasse, et s’arrêta après avoir dépassé une jeune femme aux cheveux châtain clair. Elle se retourna, et regarda fixement son dos. Elle la connaissait, elle en était sûre.
Au creux de son ventre, elle sentit comme un rugissement bestial, un cri venant de l’intérieur. Effarée, elle détourna les yeux de la jeune femme, et se précipita dans le café. Là bas, elle reprit difficilement sa respiration. Elle avait peur, très peur.

Cela ne cessera donc jamais ?!

Elle secoua la tête afin de reprendre ses esprits, puis elle se décida à sortir. Elle ne jeta pas un regard à la jeune femme qui ne l’avait pas remarquée, trop absorbée par son livre. Après l’avoir dépassée, elle se mit à courir, éperdument.
Tsukiyo leva les yeux de son livre.
- « Kurenai Sora ? » fit-elle, doucement.
Sora et elle étaient dans le même Lycée, mais Tsukiyo était tellement réservée, qu’il était normal qu’elle ne la reconnaisse pas.
- « Un grognement… Un félin… Le Tigre ? »

Je dois en parler à Mizu…

**

Kabe vit enfin Sora arriver. Il fut étonné de la voir si bouleversée.
- « Sora ? Tout va bien ?
- N…Non ! » fit-elle avant d’éclater en sanglots.
Kabe ne su quoi faire, il ne pouvait pas la consoler, parce qu’il ne savait pas comment faire, et parce qu’il ne comprenait pas pourquoi…
- « Gomen, Kabe-kun… Je vais bien… Seulement… » commença Sora.
Kabe lui prit gentiment le bras, et l’aida à s’asseoir sur le muret contre lequel il était adossé.
- « Arigato. Je… Je crois que j’ai rencontré le Bœuf… »
Kabe écarquilla les yeux de surprise.
- « Le Bœuf ? Comme ça, dans la rue ? lui demanda-t-il.
- Oui, je voulais m’arrêter au Café pour te prendre quelque chose de chaud, et… Oh non ! Je ne t’ai rien rapporté ! Je…Je suis désolée ! s’exclama la jeune fille en fondant de plus belle en larmes.
- Hey ! Sora-chan ! Doucement ! J’en ai rien à faire de ton truc chaud ! On parlait du Bœuf ! s’exclama Kabe, légèrement excédé par le comportement de sa cousine.
- Gomen ! Oui… et bien… Je l’ai croisé dans ce Café. C’est une jeune femme, elle doit être au Lycée.
- Hum… Bien.
- Kabe-kun… Que devons nous faire ?
- … »

Le silence de son cousin fit comprendre à Sora que la décision serait difficile à prendre.
Après quelques instants de lourd silence, Kabe prit la parole :

- « Nous verrons bien. Tu dis qu’elle semble être au Lycée, au moment de la rentrée, nous la chercherons, et on verra quoi faire. On avisera.
- Oui, je pense que tu as raison, Kabe-kun… répondit la jeune fille.
- Il faut que je réfléchisse à ça. Ca ne te dérange pas de reporter notre rendez-vous à une autre fois ? demanda doucement Kabe à sa cousine.
- Non non ! Ne t’en fais pas ! Je… Je vais y réfléchir aussi de mon côté ! fit Sora, Bye bye Kabe-kun ! »

Elle sauta du muret, sécha ses larmes avec ses poings fermés, et adressa un petit signe à Kabe. Il le lui rendit, et l’observa s’en aller, d’un pas mal assuré. Il fronça les sourcils, et hésita un moment. Il aurait voulu la rattraper, mais pour lui dire quoi ?
Il soupira tristement, et repartit de son côté.

**

Tsukiyo paya sa consommation, et rentra chez elle. En poussant la porte de la chambre de son frère, elle remarqua la propreté de celle-ci. Elle ne comprenait pas comment il faisait pour la ranger en passant son temps à dormir…

Elle se dirigea vers son lit, et lui secoua sans ménagement l’épaule. Mizu grogna, mais ne tourna même pas la tête vers sa sœur. Celle-ci soupira, et prit une chaise. Elle s’assit à côté de son lit, et se mit à lui parler :

- « Mizu-kun ! J’ai vraiment quelque chose d’important à te dire ! Réveille toi ! »
Cette fois, il ne prit même pas la peine de grogner, et l’ignora totalement.
- « OK… Et si je te dis… Que j’ai découvert le Tigre, et qu’il s’agit de Sora Kurenai… » fit elle innocemment.

Mizu leva la tête de sous ses draps.

- « Nani ? Sora ? Le Tigre ? la questionna-t-il, soudain réveillé.
- Hum. Oui oui, c’est étrange, n’est ce pas ? Surtout qu’au moment où je l’ai croisée, j’ai ressentit quelque chose au plus profond de moi…
- Pareil.
- Mais tu dormais, Ototo, comment tu peux savoir ce que ça fait ! railla Tsukiyo.
- J’ai fais un drôle de rêve… En plein milieu de mon festin de poireaux, je me suis transformé en mouton… » expliqua Mizu.

Tsukiyo éclata de rire.

- « Bon, pour en revenir à nos moutons… » commença Tsukiyo.

Mizu lui lança son oreiller à la figure, qu’elle esquiva adroitement.

- « … Je disais donc… Si nous avons ressenti cela, c’est qu’Il arrive… Est-ce une bonne chose ? demanda-t-elle à son frère.
- Aucune idée… Mais qui vivra verra ! » s’exclama-t-il.

Il retourna ses draps, et se tourna dans son lit. Deux secondes après, Tsukiyo entendit les ronflements de son frère.

- « Pff ! Incorrigible Ototo ! » fit-elle en lui souriant doucement.

**

Selena était au téléphone.

- « Hum… J’avais raison, ne ? Tu as envoyé le message ! En tout cas, je l’ai bien reçu… fit la voix de l’autre côté du combiné.
- Pff… Ils ne savent pas ce qui les attend encore ! Ils sont bien trop naïfs ! Que veux tu que je fasse d’eux, Shiro ! s’exclama Selena.
- Doucement, ma belle ! Tu dois assumer ton rôle ! rit Shiro.
- Moi qui pensais que tu avais arrêté de m’appeler ainsi… soupira Selena, et d’abord, qu’est ce que j’en sais moi ! Est-ce vraiment mon rôle ?
- Jamais de la vie je ne cesserai de t’appeler ainsi, ma belle ! Tout ce que je peux te dire, c’est ce que tu sais déjà. C’est le rôle du Dragon. »

Selena raccrocha.

- « Raaah ! Il m’énerve ! » s’emporta-t-elle.

**

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizou
Admi Sado-Maso & Perverse
avatar

Nombre de messages : 443
Age : 27
Localisation : Ca dépend, avec Dracos... ou Vaseline :]
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Mer 15 Fév - 17:16

Personnages



Kawany, Selena

Sexe : féminin
Age : 17 ans
Taille : 1,73 m
Cheveux : bruns foncés, légèrement ondulés qui lui arrivent à la taille
Yeux : mélange de vert, de bleu et de gris ; cerclés de jaune
Caractère : solitaire, indépendante, cinglante, douce,
Elle aime : l’hiver, la neige, le froid…
Elle n’aime pas : qu’on lui fasse des remarques sur sa façon d’être, les gens superficiels et ceux qui manque de caractère (elle juge trop vite)
Phrases favorites : « Tu te fous de moi ? » « Ca te regarde ? »
Malédiction : se transforme en Dragon des légendes
Son maudit : le Dragon


Kawany, Ryougan’ (les deux yeux)

Sexe : féminin
Age : 16 ans
Taille : 1,70 m
Cheveux : ébène, raides, lisses lui arrivant à la taille
Yeux : bruns foncés
Traits de caractère : effacée, calme, timide, douce
Elle aime : les karaokés, les peluches, les sushi
Elle n’aime pas : la nourriture occidentale
Phrases favorites : « Enchantée ! » « *chante* Yakusokuuu ima moooo… »
Malédiction : a deux plumes blanches qui lui poussent de chaque côté de son visage
Son maudit : le Coq


Aizawa, Miyabi

Sexe : féminin
Age : 16 ans
Taille : 1,65 m
Cheveux : rouges un peu cuivrés, longs, mais avec toujours des coiffures bizarres… ^^’
Yeux : verts clairs
Traits de caractère : joyeuse, enjouée, sociable, surexcitée, imaginative
Elle aime : la couture, la mode (SA mode) les loups et les dragons
Elle n’aime pas : s’ennuyer, être seule
Phrases favorites : « Kawaiiiiii » « Hello Baby ! »
Malédiction : ses cheveux deviennent marrons (c’est une énorme malédiction pour elle xD)
Son maudit : le Sanglier
N.B : Elle est mi-japonaise, mi-anglaise


Uta (chant), Shiro (blanc)

Sexe : masculin
Age : 17 ans
Taille : 1,80 m
Cheveux : châtains, un peu longs et ébouriffés
Yeux : bleus clair
Traits de caractère : dragueur, rieur, passionné
Il aime : Selena (:p), les arts martiaux , être avec ses amis
Il n’aime pas : les gens trop surs d’eux, la violence gratuite, le café
Phrases favorites : « Tu fais quoi ce soir ? » « Je t’aime. »
Malédiction : il lui pousse une queue et des oreilles de chien
Son Maudit : le Chien


Kurenai (rouge foncé, pourpre), Kabe (mur)

Sexe : masculin
Age : 18 ans
Taille : 1,80 m
Cheveux : cuivrés, mi-longs
Yeux : noisettes
Traits de caractère : dédaigneux, volontaire, gentil
Il aime : rien (en tout cas, il ne m’a rien dit T_T)
Il n’aime pas : rien, ou plutôt : TOUT
Phrases favorites : « … » « J’ai rien à voir avec toi ! »
Malédiction : oreilles de singes et une envie de caramels
Son Maudit : le Singe



Kurenai (rouge foncé, pourpre), Sora (ciel)

Sexe : féminin
Age : 18 ans
Taille : 1,70 m
Cheveux : blonds clairs, lisses et très fins, lui arrivant sous les épaules
Yeux : bruns clairs
Traits de caractère : calme, gentille, généreuse
Elle aime : le chocolat, les bonbons, tout ce qui est sucré…
Elle n’aime pas : le salé
Phrases favorites : « Donnez moi du sucre ! » « Tu veux de l’aide ? »
Malédiction : une queue et des oreilles de tigre lui poussent
Son Maudit : le Tigre


Mizuiro (bleu clair), Koubai (prunier rouge en fleurs)

Sexe : masculin
Age : 18 ans
Taille : 1,77 m
Cheveux : ébène, courts, coiffés avec du gel
Yeux : bleus foncé
Traits de caractère : crâneur, moqueur, toujours levé du pied gauche, jaloux, possessif
Il aime : aller au cinéma, se moquer des autres, et dire des choses derrière leur dos
Il n’aime pas : Jin
Phrases favorites : « Hé hé ! On va bien se marrer ! » « K’so ! »
Malédiction : oreilles de chats qui lui poussent
Son Maudit : le Chat


Mizuiro (bleu clair), Jin

Sexe : masculin
Age : 18 ans
Taille : 1,74 m
Cheveux : gris perle, avec deux mèches plus longues devant
Yeux : verts
Traits de caractère : intelligent, réservé, doux
Il aime : aider les autres, discuter tranquillement en pique niquant avec ses amis
Il n’aime pas : Koubai
Phrases favorites : « si je peux vous être utile… » « J’ai dit quelque chose de drôle, baka neko ? »
Malédiction : avoir des oreilles de rat
Son Maudit : le Rat


Mizuiro (bleu clair), Kaede

Sexe : féminin
Age : 16 ans
Taille : 1,71 m
Cheveux : noirs, coupés au carré avec un dégradé
Yeux : noirs pailletés de jaune
Traits de caractère : hystérique, joyeuse, inquiète de bien faire, impulsive
Elle aime : ses deux cousins, Koubai et Jin, les embêter et les câliner
Elle n’aime pas : dormir, ne rien faire
Phrases favorites : « Mais euh ! Arrêtez de faire la tête ! » « Allez ! On bouge ! »
Malédiction : avoir des oreilles de cheval
Son Maudit : le Cheval



Hoshizora (ciel étoilé), Mizu (eau)

Sexe : masculin
Age : 16 ans
Taille : 1,69 m
Cheveux : châtains très clairs, longs et attachés en queue de cheval
Yeux : vairons, le gauche bleu, le droit vert
Traits de caractère : calme, réfléchi, feignant
Il aime : dormir, dormir, dormir… Ah oui ! Dormir… Je vous ai dit qu’il aimait dormir ou pas ?
Il n’aime pas : qu’on le réveille, qu’on le brusque, la viande (il est végétarien)
Phrases favorites : « Relax… » « Be cool… »
Malédiction : de la laine qui lui pousse
Son Maudit : le Mouton


Hoshizora (ciel étoilé), Tsukiyo (clair de lune)

Sexe : féminin
Age : 18 ans
Taille : 1,69 m
Cheveux : châtains très clairs, en dégradé lui arrivant sous les épaules
Yeux : vairons, le gauche vert, le droit bleu
Traits de caractère : renfermée, timide
Elle aime : lire un bon livre chez elle, être avec son frère (même s’il dort xD)
Elle n’aime pas : ceux qui se moquent de ses yeux, les légumes
Phrases favorites : « *chuchoté* Je ne suis pas là, je ne suis pas là… » « Je… Je dérange ? »
Malédiction : une tache blanche sur la joue droite, et une noire sur la joue gauche
Son Maudit : le Bœuf


Kuroi (noir, sombre), Shinai (sabre de bambou)

Sexe : masculin
Age : 17 ans
Taille : 1,82 m
Cheveux : blonds, très longs
Yeux : verts olive
Traits de caractère : malicieux, ambitieux, travailleur, obstiné
Il aime : avoir de grands projets et tout faire pour les réaliser
Il n’aime pas : qu’on lui résiste
Phrases favorites : « J’y arriverais, pas la peine de douter » « Aie confiance en moi, bon sang ! »
Malédiction : s’endormir sur place
Son Maudit : le Serpent



Kuroi (noir, sombre), Jin’sei (vie, existence)

Sexe : masculin
Age : 17 ans
Taille : 1,80 m
Cheveux : blonds décolorés, ébouriffés
Yeux : bleus clairs
Traits de caractère : joyeux, blagueur,
Il aime : jouer, courir partout
Il n’aime pas : qu’on pleure
Phrases favorites : « Qui veut jouer avec moi ? » « Ne me laisse paaaaas ! »
Malédiction : des moustaches et des oreilles de lapin lui poussent
Son Maudit : le Lapin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alf
Admi Gaffeuse & Floodeuse
avatar

Nombre de messages : 1077
Localisation : Beuh ma planete
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Mer 15 Fév - 20:39

J'adore c'est trop choupi XD

Dormir dormir et dormir mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alfinette.skyblog.com
Lizou
Admi Sado-Maso & Perverse
avatar

Nombre de messages : 443
Age : 27
Localisation : Ca dépend, avec Dracos... ou Vaseline :]
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Lun 20 Fév - 17:54

lol
Merci ma lectrice ;__________;
Rien que pour toi le chapitre suivant arrive XD


Chapitre 3 : Okaeri Ryougan’ !

Selena sortit de son immeuble. Elle se dirigea vers une voiture, ouvrit la porte du côté du mort, et s’installa.

- « T’en a mis du temps Shiro ! Je te signale qu’on avait rendez vous à 14h30 !
- Rooh ! Mais il est à peine 14h50 ! tenta Shiro, Bon, je sais, l’avion de Ryougan’ vient d’atterrir… Mais… Elle nous attendra !
- Pff ! Baka ! J’avais prévu que tu serais en retard ! L’avion arrive à 15h10 ! » fit Selena, moqueuse.

Shiro resta bouche bée un instant. Puis il lui jeta un regard en coin ; elle le regardait, fièrement.
Shiro secoua la tête, et démarra. Le trajet se fit en silence. Arrivés à l’aéroport, Selena descendit de la voiture.

- « Attends moi là, je vais la chercher, et on arrive tout de suite après.
- OK, Selena-hime ! »

La jeune fille lui lança un regard désapprobateur.

- « Shiro-kun ! Ne m’appelle pas comme ça ! J’en ai horreur ! fulmina-t-elle.
- Va falloir t’y habituer, Tsuki-hime ! rit-il.
- Ben voyons, c’est nouveau ce « Tsuki-hime » maintenant ! dit Selena.
- Ne… N’es tu pas la plus belle des Princesses des astres nocturnes, Lena-chan ? répliqua Shiro en la regardant malicieusement. Non ! se reprit-il, tu ES la plus belle… »
Selena rougit et se détourna.

- « Allez, arrête maintenant ! Je n’ai rien avoir avec une quelconque Princesse ! Je suis le Dragon, Shiro-kun ! »

Avec un excès d’orgueil, elle reprit :

- « D’ailleurs, en y réfléchissant, j’ai bien plus de pouvoirs qu’une Princesse ! Pff ! Bon, attend moi là, vulgaire Prince ! »

Elle le planta là, et partit vers les portes de l’aéroport.
Shiro la regarda partir, éberlué. Puis il reprit son sourire malicieux.

- « Prince... Ne ? Comment dois-je le prendre, Princesse ? »

**

La jeune fille remit bien son écharpe, et se dirigea près de la porte indiquée sur le papier que lui avait donné Ryougan’.
Il était 15h10 précises, et l’avion n’avait pas prit de retard. En tout cas, rien ne l’indiquait. Soudain, derrière les passagers qui descendaient, elle aperçut les cheveux ébène de sa sœur.
Ryougan’ Kawany était une jeune fille typiquement japonaise, ses cheveux ébène lui descendaient à la taille. Elle avait le teint pâle, et de grands yeux bruns foncés avec de longs cils.
Ce jour là, elle portait un chemisier blanc et une jupe bleue marine ; son ancien uniforme scolaire. Elle avait un an de moins que Selena, elle venait de fêter ses 16 ans.

Selena et Ryougan’ n’avaient plus de parents. Ryougan’ habitait à Kyoto, tandis que Selena avait préféré rester à Tokyo. Bien sûr, elles n’étaient pas majeures, mais les Kawany avaient une grande influence, et Ryougan’ avait réussi à aller vivre chez une lointaine cousine.

Selena accueillit à bras ouverts sa petite sœur.

- « Ryougan’ ! Je suis heureuse de te voir !
- Moi aussi nee-chan ! J’aurais dû venir plus tôt…
- Mais non ! Tu étais très bien là bas !
- Demo… Tu les as trouvés, alors… Enfin… Peut être qu’on aurait déjà fini, et… commença Ryougan’.
- Tututut ! Primo : tu étais très très bien à Kyoto, Deusio : ils ne sont réunis ici que depuis 2 mois ! Et Tercio… Bah je sais pas ! J’ai plus d’arguments ! fit Selena en serrant contre elle sa petite sœur.
- Ah ah ! Bon d’accord ! Comment on rentre chez toi ? demanda Ryougan’.
- Shiro-kun va nous ramener, c’est mon nouveau valet ! fit-elle, fièrement.
- Euh… Nee-chan… J’ai… Comment dire… Un léger doute là… »

**

Shiro avait allumé une cigarette, et la fumait en lisant un magasine, lorsque Selena et Ryougan’ arrivèrent. Habitué, il vit tout de suite que Selena était en colère… Traîtresse de petite ride au dessus des sourcils.

Bon alors, qu’ais-je fais ? La cigarette ? Nan, elle fume aussi, et je crois que ça ne la gène pas de fumer devant Ryougan’. Enfin… Pas encore en tout cas. Mon magasine ? (il le retourna pour voir la couverture) C’est pas un magasine cochon… Mais quoi alors ?

- « Shiro-kun !!! »

Shiro la regarda attentivement, et attendit.

- « Nani ? Pourquoi as-tu proposé de venir chercher Ryougan alors que tu n’as pas encore le permis ! » tempêta Selena.

Shiro fut soulagé que ce ne soit qu’a cause de cela qu’elle fut en colère. Selena comprit son soupir autrement.

- « Et tu trouves ça drôle ?? Et si nous avions un contrôle, hein ?! Ou bien pire : un accident ! fit-elle en colère, tandis que Ryougan saluait Shiro.
- Lena-chan… Je te le proposais, mais tu n’étais pas obligée d’accepter ! Je voulais juste t’aider moi ! D’ailleurs, je les aurais bientôt mes 18 ans ! »

Selena fulminait, mais ne trouvât rien à redire. Elle prit la valise de sa sœur et la mit dans le coffre.
Ryougan’ fit un clin d’œil complice à Shiro, et s’installa à l’arrière. Selena monta devant, et Shiro démarra.

- « Fais gaffe à toi si jamais il nous arrive quelque chose ! » s’écria Selena, furieuse.

Connaissant la hargne et la fureur de Selena par cœur, Shiro se concentra sur la route, et ils arrivèrent sans encombres.
Selena et Ryougan’ descendirent de la voiture. Shiro salua Ryougan’, et lança un clin d’œil malicieux à Selena, puis il repartit en trombe. Selena, furieuse, n’eut pas le moyen de le lui faire savoir ; il avait déjà dépassé le tournant de la rue.

Selena prit les valises de sa sœur, et elles montèrent toutes les deux l’escalier de l’immeuble vétuste où habitait Selena. Lorsqu’elles furent arrivées, et qu’elles eurent déposé les valises de Ryougan’, Selena proposa à sa sœur d’aller faire un tour. Ryougan’ accepta joyeusement. Elle avait passé beaucoup trop de temps à son goût enfermée dans l’avion. Elle avait besoin d’air frais.

**

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Chii
Belle Poulpe Perverse
avatar

Nombre de messages : 247
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 21/08/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Lun 20 Fév - 20:19

Comment ça rien que pour elle ?????!!!!!
/me est jalouse !!!
/me dis à Lizou qu'elle lit sa fic même si toutes els 2 secondes elle doit aller voir la fiche des persos pour savoir qui est qui mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alf
Admi Gaffeuse & Floodeuse
avatar

Nombre de messages : 1077
Localisation : Beuh ma planete
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Mar 21 Fév - 12:13

Mais roooh rien que pour moi parce que j'ai donné signe de vie XD

Raah c'est trop bien :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alfinette.skyblog.com
Lizou
Admi Sado-Maso & Perverse
avatar

Nombre de messages : 443
Age : 27
Localisation : Ca dépend, avec Dracos... ou Vaseline :]
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Mer 22 Fév - 15:12

Désolée Chouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu ^^'
N'hésite pas à me demander qui est qui ^^ Mais normalement je fais la description des personnages dans les chapitres pour vous faciliter la tâche ^^
Merci de lire ^_-

Alf>> Merciiii ^__^
Je mets un chapitre tout à l'heure (je commence le dm de Maths T_T)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizou
Admi Sado-Maso & Perverse
avatar

Nombre de messages : 443
Age : 27
Localisation : Ca dépend, avec Dracos... ou Vaseline :]
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Jeu 23 Fév - 19:23

Chapitre 4 : Pourquoi ?

Dans une grande demeure, une jeune fille assise dans un fauteuil lisait tranquillement un livre. Absorbée par celui-ci, elle ne se rendait pas compte des gens qui entraient et sortaient de la pièce. Ou peut être était elle simplement habituée à l’agitation de cette maison.

Agée de seize ans, Kaede Mizuiro avait de grands yeux noirs pailletés de jaune qui lui donnaient un regard rempli de malice et de vivacité. Ses yeux étaient concentrés sur son livre, et ils en demeuraient encore plus brillants ainsi. Elle avait des cheveux courts, coupés au carré, bruns et plutôt épais. Elle était grande et élancée, et elle exprimait une certaine assurance.

Kaede replia ses jambes sous ses fesses, et se cala un peu mieux dans son fauteuil. Une ride se forma sur son front : elle arrivait au moment crucial de son livre. Elle doutait encore de l’identité du fameux traître… Etait-ce le Prêtre en mal d’amour qui avait assassiné la jeune prostituée ? Ou alors ce beau jeune homme dont elle avait semblé si amoureuse, mais qui n’était intéressé que par l’argent. Ou alors mieux, l’adolescente en pleine crise qui l’avait bousculée dans la rue et lui avait crée tant de problèmes. Elle était lâche et terrifiée, accuser la prostituée à sa place lui aurait arrangé bien des choses… Ne devait-elle pas tant d’argent aux kidnappeurs de sa mère ?

Un jeune homme entra brusquement dans la pièce et se dirigea vers le canapé et s’assit lourdement. Kaede referma son livre en un clin d’œil et le lança dans un coin. Elle se précipita vers le jeune homme roux, et s’assit à côté de lui.

« - Koubai-kun ! Je suis heureuse de te voir ! Je ne t’ai pas vu depuis le petit déjeuner ! Tu m’évites ? se plaignit la jeune fille.
- Raah ! Urusei Kaede ! Je suis déjà bien énervé contre Jin, alors n’en rajoute pas, hein ! » fulmina Koubai.

Ses yeux étaient noirs de colère, mais il gardait toujours une pointe d’orange dans les prunelles. Ses cheveux courts et roux étaient en bataille. Il était en colère, mais gardait toujours un sourire moqueur au coin des lèvres.

Un autre jeune homme entra dans la pièce. Il referma doucement la porte coulissante et s’assit en tailleur devant la porte qui menait au jardin. Il ne jeta pas un regard aux deux autres.
Prestement, Kaede se releva. Elle alla s’asseoir près du nouveau venu.

« - Ano… Jin-kun… Est-ce que tu pourras m’aider pour mes devoirs de vacances ? J’ai un peu de mal à comprendre, et… » commença la jeune fille.

Jin l’interrompit.

« - Nous n’avons pas de devoirs pendant les vacances, Kaede-chan. Je ne vois donc pas comment t’être utile… »

Jin avait des cheveux aussi étranges que ceux de son cousin Koubai. Ils étaient gris perle, et avec deux mèches un peu plus longues devant. Il avait de beaux yeux verts, brillants. Il avait une expression calme sur le visage, il semblait impénétrable. Il prit une petite boîte à côté de lui, et en sorti ses lunettes. Il les mit, prit le livre de Kaede et se rassit.

Kaede referma la bouche ; elle faillit continuer à parler, mais se ravisa. Elle se retourna vers le jardin, direction que regardait Jin, silencieuse.

Un silence pesant s’installa. Koubai fusillait du regard le dos de Jin.

Excédé, Koubai le brisa.

« - Hey, la nezumi ! Tu vas arrêter de m’éviter comme ça, hein ?! J’en ai assez de tes foutus caprices ! Pourquoi tu ne fais rien comme tout le monde, hein ?! s’exclama-t-il.
- Je n’ai pas l’impression de faire quoi que ce soit qui puisse gêner, neko -dit-il avec tout le mépris possible- Je pense plutôt que c’est toi qui devrait revoir ton comportement, répondit celui–ci, placidement.
- Pff ! C’est bien le Rat de dire tous ces trucs de baka ! J’en ai rien à faire ! Tu peux te le mettre là où je pense, mon comportement ! » fit Koubai avec rage.

Il se leva, et sortit rapidement de la pièce.
Kaede esquissa un geste pour le rattraper, mais se retourna vers Jin, l’air blessée.

J’ai toujours été entre eux deux.
Je les ai toujours aimés tous les deux.
Est-ce que cela changera un jour ?


« - Kaede-chan, est ce que tu as ressenti quelque chose d’étrange aujourd’hui ? » fit Jin.

Kaede se tourna vers lui, avec son plus beau sourire.

« - Oui ! Toi aussi ? Ca aurait un rapport avec la Malédiction, tu penses ? demanda-t-elle soudain inquiète.
- Je pense que oui.
- Alors… Le Dragon nous appelle, c’est ça ? Et nous le rejoindrons ?
- Tu connais la réponse, Kaede, et tu sais que nous ne serons pas du même avis.
- Mais… Jin, j’aimerais tellement être de ton avis ! Dailleurs je suis sûre que je le serais, en temps voulu ! s’exclama Kaede.
- Non, Kaede-chan, cela est impossible. Nous serons séparés. Nous ne sommes pas ensemble. » fit-il doucement.

Ils se turent.

« - Alors, reprit Kaede, nous seront séparés, ne ? Nous n’affronterons pas la même chose, je ne vous verrais plus tout les deux…
- …
- Réponds moi Jin ! Que se passera-t-il si nous sommes tous réunis ? Que va-t-il nous arriver ? J’ai… J’ai peur ! » s’écria-t-elle en se relevant.

Elle le regarda d’un air si triste et désespéré que Jin sentit son cœur se serrer. Il vit même des larmes perler au coin de ses grands yeux noirs, plus brillants que jamais.

« - Sumimasen, Kaede-chan. Je n’en sais vraiment pas plus… »

Kaede baissa les yeux, et se rassit à côté de Jin.
Il rouvrit le livre avec un soupir. Il lut le début, et sentit que ce livre ne serait sans doute pas fait pour lui…

**

Sora s’assit sur le banc. Le vent fit voler ses cheveux fins. Consciencieusement, elle les remit derrière ses oreilles, et regarda l’entrée du parc fixement et surtout déterminée.

Kabe arriva vite. Il s’assit à côté d’elle, et pendant plusieurs instants, ils restèrent là, tout les deux, sans se dire un mot. Puis Kabe prit la parole :

« - C’est bien la première fois que tu arrives la première au rendez-vous, d’habitude, tu as toujours au moins dix minutes de retard… »

Sora rit doucement.

« - Hm… Disons que… J’étais assez pressée, je pense que nous avons des choses à nous dire, étant donné les circonstances, et ma rencontre d’hier… »

Elle se tut et leva la tête vers le ciel. Elle ferma les yeux quelques secondes. Lorsqu’elle les rouvrit, elle se tourna vers son cousin. Celui-ci ne l’avait pas quittée des yeux.

« - Oui Sora-chan. Il est sans doute temps que nous parlions de la Malédiction, fit-il lentement, en mâchant bien ses mots.
- … Qu’allons nous faire, Kabe-kun… ? »

Kabe soupira. Il détourna un instant les yeux, et se recala confortablement sur le banc.

« - Tu le sais que nous ne sommes pas ensemble, tu sais que nous ne devons pas nous attacher…
- Demo Kabe-kun, pourquoi ? J’ai l’impression que depuis que je suis née, on m’a toujours dit de ne pas m’attacher à toi, que nous risquons d’être séparés, pourquoi ? dit Sora, suppliant presque Kabe.
« - Je n’en sais rien ! On en est toujours au même point, tout nous relie à lui : le Dragon. »

Selena et Ryougan’ arrivèrent dans le parc. A une dizaine de mètres de Sora et Kabe, Selena s’arrêta brusquement. Sans rien dire, elle poussa Ryougan’ dans le buisson le plus proche, et entreprit de se rapprocher d’eux.

Sora croisa les bras.
« - Le Dragon, je ne le supporte pas ! Qui est-il pur tout décider ?! Il ne nous connaît pas. On ne lui obéira pas ! fit-elle, furieuse.
- Pourquoi dis- tu ça ? »

Kabe était réellement surpris de la véhémence de sa cousine, ordinairement si calme.

« - Je ne supporte pas de savoir qu’Il doit décider de nos vies, et qu’Il doit imposer que telle et telle personne se déteste ! Je ne veux pas ! »

Kabe ouvrit la bouche, mais la referma bien vite. Il sentait bien qu’une dispute ne serait pas la bienvenue. Il fronça les sourcils.

Je ne te comprends pas, Sora. Moi je le vois comme notre libérateur. Je n’accepte pas que tu en parles ainsi !

Kabe fut surpris de ses pensées.

…Pourquoi ? Pourquoi nous divise-t-Il ?

Les deux cousins restèrent ici silencieux durant un long moment. Puis Kabe se leva, adressa un signe de la main à Sora, et s’en alla.

Sora soupira. Elle ne comprenait pas elle-même la fureur qui l’avait habitée. Elle sentit qu’une haine montait en elle. Elle détestait le Dragon, et le détesterait toujours.
Elle surmonta sa bouffée de colère, et prit le chemin du retour.

Selena ne disait rien, mais son regard en disait long sur ses pensées. Ryougan fronça les sourcils, inquiète.
Elle la serra dans ses bras.
« - Nee-chan… Tu vaincras la Malédiction, tu leur feras comprendre… Regarde, je suis ta sœur, je suis le Coq, et je t’aime. Je t’aime tellement Selena… »

Selena éclata en sanglots dans les bras de sa sœur. Elle s’agrippa de toutes ses forces à ses vêtements, et pleura tout son saoul. En silence. Comme un enfant qui n’a aucun droit, pas même celui de pleurer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mootoko-fan
P'tite prune privée d'Alf
avatar

Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Jeu 23 Fév - 22:40

J'lai lue alors je floode XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mootoko-fan
P'tite prune privée d'Alf
avatar

Nombre de messages : 228
Date d'inscription : 08/03/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Dim 26 Fév - 11:20

clap clap clap rabbit

Lizou : Aaaarg !! Attends que je sois une auteure reconnue :p Je te ferais payeeeeeeeeeeeeeeeer !!! Mouahahaaaa !! XD spiderman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Chii
Belle Poulpe Perverse
avatar

Nombre de messages : 247
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 21/08/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Mar 28 Fév - 20:51

Une autrice c'est déjà plus con que auteure Very Happy mdr c'est cro bien ma Pandate ( constipée )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizou
Admi Sado-Maso & Perverse
avatar

Nombre de messages : 443
Age : 27
Localisation : Ca dépend, avec Dracos... ou Vaseline :]
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Dim 14 Mai - 20:15

Je viens de me rendre compte que je n'avais pas posté la suite XD
Pourtant la fic à bien avancé ^^' Si vous êtes sages, vous aurez une dizaine de chapitres prochainement XD

Chou> Merci ^_^ (constipéee... ça va me suivre jusqu'a ma mort XD mais ton surnom de loutre aussi XD)


Chapitre 5 : Bonjour vous ! Vous habitez où ?
ou ceux qui draguaient.


La nuit, les bars et les pubs sont ouverts jusqu’à très tard. Ou plutôt jusqu’à très tôt, le matin. Shinai et Jin’sei en habitués, allaient de bars en pubs et de pubs en bars tous les soirs de vacances.
Shinai et Jin’sei avaient tout juste seize ans en ce début d’année.

Comme chaque soir, ils étaient accoudés à un bar, et sirotaient tranquillement leur boisson. Shinai surveillait d’un œil chaque entrée, et se retournait dès que la cloche de la porte tintait. Il n’attendait personne, ou plutôt : il attendait qu’une jolie jeune fille entre.
Jin’sei, son cousin, le regardait faire, amusé.

Puis la perle rare entra, et Jin’sei le compris à l’étincelle qu’il avait aperçu dans l’œil de Shinai.

Sans rien dire à son cousin, Shinai se leva prestement de son tabouret, et s’approcha nonchalamment de la jeune fille.

Jin’sei ne le regarda même pas partir.

La jeune fille était vraiment jolie, avec ses cheveux auburn qui lui tombaient en cascade sur les épaules. Elle avait un maquillage discret, mais qui mettait en valeur ses yeux marron qui pétillaient.

Finalement, Jin’sei se retourna pour voir son cousin entamer une discussion avec la jeune fille, et ma foi, il semblait s’en sortir ; elle souriait de toutes ses dents blanches en le regardant dans les yeux. Avec un sourire aux lèvres, il secoua la tête, faussement agacé par son cousin.

« - Hey ! Un autre s’il te plaît ! » demanda-t-il au barman.

Shinai était heureux. Elle lui plaisait vraiment.

« - Ca te dirait de venir boire un verre avec moi et mon cousin ? On s’ennuie un peu, et on aimerait bien être en charmante compagnie… » proposa Shinai.

La jeune fille regarda son amie qui haussa les épaules avec un grand sourire.

« - O.K ! Moi c’est Miwako, et voici Yume ! fit-elle.
- Hajimemashite ! Moi c’est Shinai, et mon cousin, là-bas, c’est Jin’sei.
- Allons faire connaissance ! »

Ils allèrent tous les trois retrouver Jin’sei. Ils se présentèrent, et Jin’sei fut très courtois.

Il n’en faisait pas autant que son cousin, mais ses cheveux blonds décolorés et ses yeux bleus clairs, suffisaient généralement à retenir l’attention. De plus, il aimait par-dessus tout rire, et était un blagueur invétéré.

Shinai avait de grands yeux verts olive qui pétillaient de malice. Ses longs cheveux blonds étaient ramenés en queue de cheval ce soir-là, mais il aimait beaucoup les détacher.

Ils passèrent tous une agréable soirée, mais Shinai fut quelque peu déçu. En effet, Miwako et Yume avaient pris leurs numéros de téléphone, mais semblaient surtout intéressées par Jin’sei.

Il subit tout le reste de la nuit les railleries de son cousin.

**


Kaede s’enfuit en courant. Elle entra dans sa chambre, et claqua violemment la porte. Elle éclata en sanglots sur son lit.

Elle ne supportait plus les disputes de Jin et Koubai.
Le Rat et le Chat.
Voués à se battre, et à se détester.

Kaede serra fortement ses draps de ses doigts.


Jin soupira et s’assit au bord de la rivière.

Il se prit la tête entre les mains un instant, puis releva la tête. Il sentit ses cheveux argentés lâchés voler tout autour de lui. Le vent était encore froid. On avait du mal à penser que le printemps arrivait.

Jin ferma les yeux douloureusement. Puis il les rouvrit, et regarda le cours de l’eau fixement.

« - Arrête. Ca ne sert à rien, fit une voix derrière lui. »

La personne s’assit à côté de lui. Jin ferma les yeux.

Koubai.

« - Tu ne t’en fais pas, toi, Koubai ? » demanda Jin.

Koubai passa la main dans ses cheveux roux ébouriffés.

« - Si… Je ne sais pas quoi faire… La pacte, ou Kaede, fit-il.
- Alors choisissons le pacte. Pour Kaede. »

Koubai acquiesça.

Jin se leva lentement, et traversa en un bond la rivière. Il partit sans se retourner. Koubai le regarda faire, puis détourna brusquement les yeux. Il secoua la tête, et partit à son tour, mais à l’opposé de la direction de Jin.

Kaede s’était résolue à ne plus penser à Jin et Koubai. Elle était fière et indépendante. Son caractère de Cheval faisait ça. A elle de le montrer, alors il fallait qu’elle s’intéresse à un autre garçon qu’a ses cousins.
Elle eut un sourire. Elle savait à qui elle pensait quand elle ne pensait pas à ses cousins.

**


Shiro éteignit son portable. Encore sans nouvelles de Selena. Depuis le coup à l’aéroport, elle ne lui avait envoyé aucun message.
Il se décida à envoyer alors un message à sa sœur, Ryougan’. Avec sa complicité, il trouverait sûrement un moyen de se faire pardonner auprès de Selena.

Après l’avoir envoyé, il décida de marcher un peu dans les rues. Il flânait par-ci par-là, lorsqu’il aperçut une jeune fille.

Intrigué, il vérifia dans son portefeuille. Oui. C’était elle. Il sortit une photo prise sur le vif, d’une jeune fille aux cheveux blond clair et aux yeux bruns. Elle avait un joli sourire destiné à une personne absente de la photo.

Shiro sourit.

C’est mon jour de chance. Je vais voir si Selena dit vrai…

Il s’approcha les mains dans les poches de la jeune fille.

« - Bonjour ! Excusez-moi, je cherche un bar sympa dans le coin, connaîtriez vous une bonne adresse ? » lui fit-il avec un grand sourire franc.

Sora se retourna pour voir qui lui avait parlé si gentiment. Elle fut surprise de découvrir un charmant jeune homme avec des cheveux châtains un peu longs. Ses yeux bleus étaient assez envoûtants, et Sora s’entendit répondre :

« - Bien sur ! Mais c’est assez loin d’ici, je peux vous accompagner si vous préférez ? »

Shiro agrandit encore son sourire.

« - Vous êtes très aimable, mais je ne voudrais pas vous déranger… J’avais l’impression que vous attendiez quelqu’un, alors… commença-t-il.
- Oh ! Oui oui, j’attends bien quelqu’un, mais je suis un peu en avance ! Ce serait avec plaisir que je vous indiquerais la route ! s’empressa-t-elle de répondre.
- Merci. » répondit Shiro.

Sora fut étonnée. Il lui semblait connaître ce jeune homme.

« - Excusez moi, sans être indiscrète, puis-je savoir votre nom ? Votre visage me rappelle quelque chose… » demanda Sora.

Shiro se mordit la lèvre. Il venait de comprendre que lui aussi connaissait de vue Sora, ils étaient dans le même Lycée…

Si elle se rappelait de lui, elle comprendrait qu’il n’était pas un touriste égaré.

Zut ! Il faut que je revoie mes plans de drague pour ce genre de mission !

« - Sora ? Avec qui parles-tu ? » fit une voix menaçante.

Sora se retourna vers Kabe.

« - Gomen Kabe ! J’étais en avance, et j’allais lui indiquer un endroit, et… »

Pendant que Sora expliquait l’histoire à Kabe, Shiro sentait peser le regarde de celui-ci sur lui.

Le Singe… Lui, il ne sait pas que…

« - Shiro ! » s’exclama une voix derrière lui.

Il se retourna et vit Selena avancer vers lui.

« - Lena-chan ! Qu’est ce que tu fais là ?! Ca fait deux jours que je t’inonde de messages ! fit-il en se rapprochant d’elle.
- Shiro ! POURQUOI ? chuchota-t-elle l’air menaçant, je sais que c’est le Tigre, et toi aussi ! Elle me hait !
- Mais ! Je voulais vérifier ! Elle n’a pas l’air de me détester, alors que…
- Arrête ! On rentre et on en parle plus ! »

Elle se tourna vers Sora et Kabe.

« - Sumimasen ! Excusez nous, je devais retrouver mon…ami, et il s’est perdu, ce baka ! Pardon du dérangement ! »

Elle tira Shiro derrière elle et partit le plus loin possible.

Sora regarda Kabe.

« - Tu vois, ce n’était rien ! Il ne me voulait rien de mal. Par contre, son nom me dit quelque chose…
- Mouais, je suis pas convaincu… Il avait l’air louche, heureusement que son amie était là !
- Quoi ?! T’as vu comment elle était agressive avec lui ?! Il a rien fait ! Ils sont pas mariés que je sache ! » s’écria Sora.

Horrifiée, elle mit ses mains devant sa bouche. Kabe la regardait avec les yeux écarquillés.
Elle enleva doucement ses mains, et regarda le sol.

« - C’est comme…
- Comme le Dragon, finit Kabe.»

Sora le regarda dans les yeux avec une infinie tristesse. Puis Kabe partit sans un mot.

Sora le rattrapa et glissa son bras sous le sien.

Ils ne parlèrent pas de la soirée.

**

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alf
Admi Gaffeuse & Floodeuse
avatar

Nombre de messages : 1077
Localisation : Beuh ma planete
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Dim 21 Mai - 14:47

ça y'est je commence à être larguée -_-

PS: Chou tu oses dire MA PANDATE
? +__+ Pitaing mais c'est la mienne de panda!!! Viens là que j'te fouette !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alfinette.skyblog.com
Lizou
Admi Sado-Maso & Perverse
avatar

Nombre de messages : 443
Age : 27
Localisation : Ca dépend, avec Dracos... ou Vaseline :]
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Mer 24 Mai - 14:25

Ca c'est parce que tu n'as pas lu depuis longtemps cette fic ^^' Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Chii
Belle Poulpe Perverse
avatar

Nombre de messages : 247
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 21/08/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Sam 24 Juin - 16:50

L'expert floodeur est de reoturrrrrrrr XD Toujours aussi bien la fic au fait ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lizou
Admi Sado-Maso & Perverse
avatar

Nombre de messages : 443
Age : 27
Localisation : Ca dépend, avec Dracos... ou Vaseline :]
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Dim 25 Juin - 16:43

Le pouvoir du flood m'étonnera toujours Oo
wah> JE T'ORDONNE DE LIRE *essaye d'avoir du succès avec sa fic*

Chapitre 6 : Le signe (partie 1)
ou celle qui invitait.


Kaede mit soigneusement ses mèches derrière les oreilles. Décidée, elle prit son carnet, son portable, un papier et un stylo.

« - K… K… K ! Kuroi Jin’sei ! »

Heureuse, elle ouvrit le clapet de son téléphone et fit le numéro indiqué.

« - Moshi moshi.
- Jin’sei-kun ? Kaede desu.
- Kaede-chan ! Tu vas bien ?
- Oui oui ! Et toi ?
- Bah… Oui puisque tu m’appelles… Mais, il y a quelque chose de grave ? fit il, un peu inquiet.
- N-Non ! Je… Je voulais juste savoir si… Enfin… On peut se voir tout à l’heure ? »

Jin’sei resta bouche bée. Kaede compris de travers son silence.

« - Ah ! Gomen nasai !! Ce n’est pas possible ! Excuse moi du dérangement Jin’sei-kun ! On… On se retrouvera à la rentrée ! s’exclama-t-elle a toute vitesse.
- NON ! Euh… Je veux dire : je peux ! C’est d’accord ! C’est juste que… Je ne pensais pas que tu m’appellerais pour ça ! Je suis content ! dit-il.
-A-ah… »

Kaede soupira de soulagement. Le plus dur était fait.

« - Alors, à tout à l’heure, dans le parc ? Ok ?
- Ok Ka-chan ! A tout de suite ! » fit Jin’sei avant de raccrocher.

Kaede sourit de toutes ses dents. Elle se jeta sur son lit, et se tint le visage à deux mains.
Son air niais demeura longtemps.

Jin’sei ne comprenait pas.

Pourquoi ?

Cela faisait un an qu’il s’intéressait à elle, et qu’il le lui faisait comprendre. Mais elle le rembarrait systématiquement pour lui parler de ses deux « fabuleux cousins tellement beaux, géniaux, drôles et intelligents »… Il avait peu à peu abandonné la partie, amèrement.

Mais le vent tourne.

**


« - Nee-chan… Arrête de bouder je t’en supplie ! » soupira Ryougan’.

Selena ne jeta pas même un regard à sa sœur, et sortit le riz cuit. Puis elle passa de l’autre côté de la cuisine pour se laver les mains.
Alors qu’elle les séchait, Ryougan’ se leva.

« - Selena ! Regarde moi et écoute moi ! Ce n’est pas si grave !
- Pas si grave ? Je me tue pour qu’il y ait le moins de problèmes, et Shiro va en plein dedans ! Il devrait savoir pourtant que Kabe tient à Sora et que… explosa Selena.
- Mais, nee-chan, il doit bien… Commencer, ne ? Sinon, comment…
- Tais toi s’il te plaît ! J’ai pas envie d’en parler ! » s’ écria Selena en se détachant de sa sœur.

Elle posa vivement son torchon, et s’activa sur ses onigiris. Ryougan’ resta debout, à observer son dos.

Dix minutes plus tard, Ryougan’ haussa un sourcil. Elle s’approcha de sa sœur.

« - Nee-chan, de l’aide ? » proposa-t-elle, doucement, comme à un enfant que l’on ne veut pas vexer.

Selena avait les mains et le visage pleins de grains de riz. Des larmes de rage et de détermination pointaient dans ses yeux.

« - NON ! Je…Je peux le faire toute seule ! dit-elle en passa son bras sur ses yeux pour refouler ses larmes.
- Selena… »

La porte d’entrée s’ouvrit, et Ryougan’ se retourna vers elle. Elle écarquilla les yeux, et hocha la tête. Puis elle embrassa doucement le dos de la tête de sa sœur. Elle prit son manteau et sortit.

Un silence pesant s’installa. Puis il s’avança et déposa sa veste sur le canapé. Il retroussa ses manches, et se mit derrière Selena. Il lui prit doucement les mains. Elle ne résista pas.

« - Fais le doucement, Lena-chan, comme ça. »

Il prit avec les mains de Selena du riz, et entreprit de le malaxer pour former une boulette de riz.

« - Il faut prendre son temps, et tout se passera bien, tu y arriveras. »

Un grain de riz tomba sur le bras de Selena.

« - Parfois, l’un d’entre nous tombe. »

Il le ramassa avec son doigt, et retourna Selena vers lui.
Ses larmes coulaient, mais ses yeux gardaient une expression de détermination.

« - Shiro…
- Chut… »

Il lui prit le visage, et lui mit le petit grain de riz dans la main.

« - Tu vois, je te demande juste de prendre soin de ce petit grain de riz tant qu’il est encore là, et il sera heureux, heureux… Tu ne peux même pas t’imaginer à quel point… »

Selena se jeta dans les bras de Shiro en sanglotant, serrant fort le petit grain de riz dans son poing fermé. Shiro lui prit doucement la taille, et l’embrassa sur le front, tout en la cajolant et en la réconfortant.

**


Ryougan’ regarda la fenêtre de l’appartement de sa sœur, et soupira. Elle se compliquait vraiment les choses, alors que Shiro était si près d’elle.

Elle se décida à retourner dans le parc où elle et Selena avaient aperçu Sora et Kabe.

Elle se souvint encore de la détresse de sa sœur. Elle aurait tellement voulu l’aider, mais ne savait quoi faire… Son fardeau semblait si lourd.

Elle longea la haie du parc, et s’assit sur un banc. Un jeune homme y était déjà installé, et lisait son journal tranquillement en fumant.

Ryougan’ était très intriguée par ses cheveux blonds qui lui semblaient une couleur naturelle.

Sentant son regard, Shinai, baissa son journal.

« - Bonjour mademoiselle, je peux vous être utile ? lui demanda-t-il très gentiment.
- Oh excusez moi ! Je ne voulais pas vous embêter ! Je… J’étais étonnée… Etes vous japonais ? lui demanda-t-elle curieuse.
- Ah ah ! Vous êtes franche mademoiselle…
- Ryougan’ ! Kawany Ryougan’ desu !
- Hajimemashite ! Kuroi Shinai desu. Oui je suis Japonais, et ma couleur...
- Est naturelle et ne regarde que vous, je sais ! » fit Ryougan avec un grand sourire.

Shinai fut stupéfait.

« - Mais… Ce n’est pas tout à fait ce que je voulais dire, Kawany-san ! Bien sur que ma couleur est naturelle, vous l’aviez deviné…-il jeta un œil vers son grand sourire épanoui- Mais je me disais que vous, vous devez être aussi japonaise, et donc Lycéenne, n’est ce pas ?- Ano… En effet, je rentre en première année de Lycée, mais j’ai déménagé, je n’habitais pas ici avant !
- Ah bon ? Suis-je bête ! Je me serais souvenu d’un aussi joli visage… » fit Shinai malicieusement.

Ryougan’ rougit, et le téléphone de Shinai sonna, ce qui lui permit de masquer son embarras.

« - Excusez moi… Moshi moshi ? Jin’sei ?! »

**

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alf
Admi Gaffeuse & Floodeuse
avatar

Nombre de messages : 1077
Localisation : Beuh ma planete
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Dim 25 Juin - 17:08

toujours aussi bien écrit Very Happy

( mais l'bordel dans mon cerveau )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alfinette.skyblog.com
wah
Pro du Flood
avatar

Nombre de messages : 292
Localisation : pas là bas
Date d'inscription : 04/02/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Lun 26 Juin - 16:06

bah là j'ai pas le temps de lire



mais un dces 4 je lirais toutes les fics (<<< mensonge XD)

Lizou : j'ai lu >_< je te demande pas de lire TOUTES les fics, seulement la mienne Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://animes.forever.free.fr
Lizou
Admi Sado-Maso & Perverse
avatar

Nombre de messages : 443
Age : 27
Localisation : Ca dépend, avec Dracos... ou Vaseline :]
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Dim 13 Aoû - 13:33

Alf> tu devrais tous les relire avec la description des persos à côté lol J'en suis déjà au chapitre 22 ^^

________________________________

Chapitre 6 : Le signe (partie 2)
ou celle qui prononce Hen’kei.


Il sortit un doigt. Puis la main entière. Et le bras. Il tâtonna autour de la table de chevet, et trouva le réveil. Il sorti la tête de sous son oreiller et mit le réveil devant ses yeux. 11h43. Parfait. Seulement 15 heures de sommeil. Pas mal, un jour à inscrire dans ses records personnels. Bon. Il faudrait d’abord qu’il ait d’autres événements à raconter…

Mizu se frotta les yeux, puis il bailla longuement. Il s’adossa contre son oreiller, et réfléchit à ses occupations de la journée.

Le Tigre… Je veux en être certain.

Il entendit le bruit de l’eau qui coule. Puis la porte d’à côté se déverrouiller. Tsukiyo sortait de la salle de bain.

Tiens… Il est bien rare de la voir levée si tard… Elle doit être inquiète…

Tsukiyo referma la porte en soupirant. Elle avait encore passé la nuit à réfléchir à la Malédiction, au Dragon, au Tigre… Elle passa ses doigts fins sur les cernes qui encadraient ses yeux. Elle secoua la tête vivement, et alla vers la chambre de son frère. Elle ouvrit la porte doucement.

« - Mizu-kun… ? »

Le lit était défait et la fenêtre ouverte. Tsukiyo fronça les sourcils. Elle s’assit ensuite sur son lit, et tourna la tête vers la table de chevet.
Elle était sûre que lui aussi y pensait. Il lui arrivait de partir par la fenêtre, mais en général, c’était lorsqu’il avait des choses importantes à faire.
Tsukiyo sourit doucement. Il lui dira, quand il aura envie. Il lui dira qu’il est intrigué à propos de Sora. Elle se leva et quitta l’appartement.

**

Jin’sei cala le mieux possible son téléphone portable contre son oreille, tout en écrivant quelque chose sur le papier posé sur ses genoux.

« - Oui Shinai ! Elle m’a demandé de la rejoindre ! Tout de suite ! Je vais gagner !! s’écria-t-il. »

De l’autre côté du combiné, Shinai sourit, gêné. Il posa sa main gauche sur l’appareil, et se pencha vers Ryougan’.

« - Excusez moi, c’est mon cousin, il est heureux –ce qui arrive souvent, ne vous inquiétez pas- si vous voulez bien que nous reprenions cette charmante conversation lorsque je lui aurais fait avaler des sushis par le nez ? Je veux dire : quand je lui aurais témoigné ma joie à son propos ? »

Ryougan’ éclata d’un petit rire clair qui fit bondir le cœur de Shinai.

« - Haï ! Je vais vous attendre, Kuroi-san ! »

Shinai lui fit un signe de tête reconnaissant et reprit la conversation.

« - Oui… Hum hum… Bien sur... Sans doute ! …Obligé, Jin’sei-kun ! Hum hum… Oui bon, je crois que je vais te laisser, hein ? Tu dois te préparer, ne ? Allez, en rentrant je ferais des sushis, bye ! »

Shinai soupira, puis se retourna vers Ryougan’.

« - Oui, je disais donc… vous êtes bien jolie mademoiselle… »

**

Selena ferma doucement la fenêtre, et lança un regard à Shiro, affalé sur le canapé. Elle s’approcha de lui, et se posta derrière le canapé. Elle passa doucement sa main sur le cuir, songeuse.

« - Lena-chan, tu veux le faire ?
- Hum… Je pense oui, comme ça ils sauront que je suis là, ils y penseront… »

Shiro se retourna sur le ventre, et regarda Selena, en s’accoudant au bas du canapé. Elle regardait fixement la fenêtre. Il l’observa longuement, puis soupira.

« - Bon, qu’est ce que je fais, je reste avec toi, ou je vais chercher quelqu’un ?
- Fais ce que tu veux, je m’en lave les mains…
- Bien, alors je reste. »

Selena lui sourit doucement. Elle monta sur le canapé, et s’installa confortablement.
Elle ferma les yeux, et se concentra. Shiro reporta son attention sur elle.

Il crut un instant voir une lumière dorée l’auréoler. Mais était-ce son imagination ? Puis Selena entrouvrit les lèvres, et murmura doucement :

« - Hen’kei*… »

Soudain Shiro sentit tout son être se contracter. Il lui semblait que ses entrailles lui jouaient des tours, puis il sentit comme un aboiement à l’intérieur de lui. Le teint livide, il s’accrocha d’une main crispée au canapé.

« - Je… J’avais oublié combien c’était douloureux… » rit-il, jaune.

**

Mizu s’arrêta à la terrasse du Café, essoufflé. Il s’appuya un instant à une chaise, puis s’apprêta à entrer dans le Café. Mais en se dirigeant vers la porte, des cheveux blond clair attirèrent son attention. La jeune fille était affalée sur son café. Il la vit s’étirer, et elle se tourna sur le côté, semblant chercher quelqu’un. A l’instant, Mizu la reconnut : Sora.

Soudain, il la vit se contracter et se tenir le ventre. Elle semblait souffrir fortement. Ne comprenant pas, il fit un pas vers elle, avant de s’immobiliser. Ses yeux s’exorbitèrent et une sueur glacée le parcouru. Il sentit plus qu’il ne vit, des poils commencer à apparaître sur son cou. Il se précipita alors vers les toilettes. Arrivé à la porte, il bouscula Sora, qui s’était précipité du côté des femmes. Elle se retourna vivement, se tenant la bouche, écoeurée. Ses yeux s’agrandirent lorsqu’elle le reconnut. Mais elle entra dans les toilettes, sentant une désagréable impression sur ses oreilles.

Kabe se retint au muret. Sa main droite glissa doucement, tandis que l’autre lui servait à se retenir de vomir. Le teint verdâtre, il s’écroula par-dessus le muret.

Kaede ferma son livre, impatiente. Elle attendait Jin’sei, et il lui semblait qu’il avait du retard, lorsqu’elle sentit le message, le signe. Elle se figea, et regarda autour d’elle, affolée : personne. Elle se pencha au dessus du banc pour vomir.

Jin’sei se figea. A l’instant même où la nausée commençait, il l’avait vu se pencher.

Impossible…

Elle ne pouvait PAS ressentir la même chose… Elle ne pouvait pas, elle ne devait pas !
Vaincu, il se laissa glisser doucement, retenant des gémissements. C’était très curieux pour lui… Il avait mal, mal à en mourir. Mais… Tout son être semblait bondir de joie.

**


Tsukiyo marchait dans les rues, cherchant son frère, lorsqu’elle sentit l’appel venir. Se préparant au pire, elle s’approcha d’un banc, inoccupé.
Au moment même où elle s’y installait difficilement en retenant ses larmes, un jeune homme aux cheveux gris perle s’effondra sur elle. Malgré sa nausée, Tsukiyo sursauta de peur. Puis elle se pencha sur le visage pâle du garçon. Il respirait difficilement, et la sueur d’une fièvre douloureuse coulait sur ses tempes.

Avec son teint pâle et ses cheveux, j’ai cru que c’était une fille…

Elle soupira de soulagement, mais réprima une grimace : la douleur continuait. Voulant se fixer sur quelque chose pour essayer d’oublier la douleur, elle se pencha vers le jeune homme. Elle fut fascinée par ses traits.

Verts… Je suis sûre que ses yeux sont d’un beau vert éclatant. Deux belles émeraudes.

**


Koubai eu juste le temps de s’asseoir quand les douleurs commencèrent. Cela faisait peu de fois que ça lui arrivait, mais il s’y habituait. Seulement, c’était la première fois où il était si seul…

D’habitude, Kaede, Jin et lui se soutenaient, étant les seuls de la famille à pouvoir comprendre cette affreuse douleur. Il gémit faiblement. Ils n’étaient pas là. Ils n’étaient pas toujours là pour lui. Il était… Dépendant.

Une servante qui passait par là, eu l’impression d’entendre un miaulement déchirant.


Shinai sentit le vertige poindre chez Ryougan’.

« - Kawany-san, vous allez bien ? fit il inquiet.
- Ou-oui ! Je… Je suis un peu malade je crois, je…
- Kawany-san… Avez-vous entendu le bruit de ce coq ? » demanda soudainement Shinai, intrigué.

Ryougan’ rougit violemment.

« - Non… J’ai plutôt entendu… Un…Un sifflement… » murmura-t-elle.

A ces mots, elle tomba en avant, et Shinai la rattrapa d’un geste vif.

« - Kawany-san ! »

Elle semblait s’être momentanément évanouie.

C’est là qu’il ressentit la douleur. Contrairement aux autres, c’est la tête qui le fit souffrir un premier. Une douleur lancinante, qui se propagea dans tout son corps, et se logea au creux de son ventre. Il réprima un haut-le-cœur.

**


Une jeune fille avec des cheveux rouge savamment coiffés, s’appuya sur la porte du wagon.

« - Mon Dieu Selena ! J’aimerais que tu me préviennes Baby ! I don’t want to die now ! I’m too young, Honey ! » rit-elle, pâle.

Puis elle réajusta son sac sur son épaule, et prit sa valise.

« - Well well well… Where do you live, Sugar ? »

Elle se dirigea vers le contrôleur et lui posa quelques questions.
Enfin, elle lui fit un grand sourire, et partit joyeusement vers le centre ville.

« - I’m coming ! Ah…Euh… Je crois que je vais faire un détour par les toilettes, sinon mon Sanglier va me jouer des tours ! Bad bad bad ! »

**


Henkei*: définition à votre avis ? ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alf
Admi Gaffeuse & Floodeuse
avatar

Nombre de messages : 1077
Localisation : Beuh ma planete
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Dim 13 Aoû - 20:13

mmh mmh interressant XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alfinette.skyblog.com
Lizou
Admi Sado-Maso & Perverse
avatar

Nombre de messages : 443
Age : 27
Localisation : Ca dépend, avec Dracos... ou Vaseline :]
Date d'inscription : 04/01/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Sam 28 Avr - 15:02

J'ai honte, dire que j'en suis au chapitre 25 u_u" Mais j'arrive pas à captiver les gens avec c'te fic T_T J'vais la mettre sur mon site en entier quand j'aurais le temps [et que je l'aurai finie]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alf
Admi Gaffeuse & Floodeuse
avatar

Nombre de messages : 1077
Localisation : Beuh ma planete
Date d'inscription : 08/01/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Sam 28 Avr - 19:01

Ouaiis comme ça je relirai tout d'un coup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alfinette.skyblog.com
Dark Chii
Belle Poulpe Perverse
avatar

Nombre de messages : 247
Age : 28
Localisation :
Date d'inscription : 21/08/2005

MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   Jeu 3 Mai - 23:56

pareiiiiil Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fic] Hen'kei   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fic] Hen'kei
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Love Basket :: Divers :: Fan fics-
Sauter vers: